Emilie-Louise

Bonjour Emilie-Louise,

je suis contente de te retrouver,

comment vas-tu ?

Tu étais captive ?

L’euphorie ?

Te voilà captivante et euphorisante.

Tu étais l’ébauche d’une femme merveilleuse?

Te voilà songe bleu.

Ca va aller, continue.

Tu avais raison tout à l’heure,

ta romance sans paroles a retrouvé ses voix,

tu es déjà là.

Ecoute, je voulais juste te dire,

ton conte commence désormais

par « il était une âme »,

tout va bien.

Une fleur parmi les fleurs !

Cette fois c’est pour toi.

Regarde le soleil, il t’approche.

Eclaire les lucioles!

Allume les feux d’hiver bleus et blancs,

vue sur la vallée.

Glisse sur tes versants, incline tes formes,

ta vie ne fait que commencer.

Tu l’as dit, déménage tout autour d’elle,

viens, ne prend que des choses légères,

ta carte et ton amoureux,

inspire et conte-toi nue;

groove dans la rue, tu es belle.

Voici ta nouvelle date de naissance,

quand tout se synchronise,

elle te ressemble,

abondante, succulente, chaleureuse, courageuse.

Et ta nouvelle adresse?

Elle scandalise? Pose tes valises exactement là ou ça jase,

profile-toi et lève la tête.

Tu danses déjà sur l’autre rive

si tu le veux, Emilie-Louise,

tape-toi un kif!