Henri

A sa source, je bois.

Cela faisait un moment.

Je voulais.

Ecrire, sur mes enfants.

Délicats, comme leurs anges envolés,

dans leurs strates, si intuitives,

très haut, souvent, seuls et avec confiance.

Réussis, pas trop mal, nos petits.

« Maman, je te serre dans mes bras, très fort,

mon cœur me le dit. »

« Tu as de la chance, il te parle. Une lumière ».

« Oui je sais qu’il me parle. Et à la fin, je sais ce qu’il

me dit ».

Quelque chose à ajouter ?

Je suis restée, là, assise à regarder ses phrases et ses bras,

envahir le ciel, les nuages, la nature, l’Univers.

D’un mot, il était partout.

Et je me suis demandée,

ou il mettait tous ses fils, qui le connectent,

constamment,

au monde,

aux gens,

au Cœur.