Poussin noir

Quand je suis arrivée en haut j’avais tellement froid que je n’ai pas desserré mes manches,

bouffonnées pour garder les papillons,

virevoltants jusque dans la collerette.

Parfois j’aimerais être un papillon.

J’avais faim aussi et puis je tremblais,

à l’entrée, les cornes de sabots ne m’ont pas prise au sérieux,

j’ai du montrer mon pass beauté,

je suis bien l’une d’entre elles, d’entre eux,

c’est bien mon cœur qui bat,

entre mes oreilles pointues et mes poils.

Je voyais les points jaunes écrits à tort et à travers,

sur le fronton de la dentelle éternelle,

c’était comme des lunes sur un écran de télé,

mais pas pour moi.

J’avais bien trop mal aux yeux,

à en tordre mes boyaux,

j’ai mangé ce qui en est sorti.

Après ma fringale,

je me suis couchée devant l’autel,

et j’ai marché tout droit dans mes rêves.

J’ai regardé le reflet onirique,

et j’ai voulu crier,

Dieu était caché derrière et m’attendait en tenue de marié.

Toujours pas pour moi.

Je lui ai apporté la bague mais pas mon doigt,

alors j’en ai coupé un sur une branche,

il ne s’est pas fait avoir,

il n’a pas signé.

Je voudrais rester là, entre les flammes et ce siège confortable,

assise à ses côtés,

à compter les billets pliés comme des rouleaux de tombola,

mais je sais bien que qu’il ne veut pas jouer.

Tant mieux, je n’ai jamais gagné.

De toute façon il n’est pas pour moi.

Il me reste à saisir ma chance ou juste la rondelle qu’elle me tend.

Je n’ose pas rentrer,

c’est la fête à l’intérieur,

la porte est pourtant grande ouverte,

je vois ces honnêtes personnes,

je n’ai pas envie.

Je saisis le tisonnier pour remuer les cendres,

mais j’ai toujours aussi froid,

c’est la température de ma coquille qui merde,

rien à faire je ne donne rien à vendre,

même pas un petit bout de moi,

même pas pour me réchauffer,

même pas pour moi.

Je préfère claquer du bec,

J’ai peur souvent. Et encore plus souvent,

de ne plus avoir peur.

Je pourrais me rendre, heureuse.

Je suis l’exemple le plus flagrant,

du vilain petit canard boiteux

dans un corps de poussin noir.