Ensuite…

Puis elle est partie

Entre les silences et les escaliers

La rue l’a entraînée

Elle laisse la désillusion aux pas allants

Elle a remonté les gens

Les parkings, les jeunes agglutinés

Qui tendent l’œil vers la gentillesse

Au bout, une basilique

Aux pierres sales, à la croix fragile

En bas une buvette, il fait froid

ils viennent de l’Est, pourquoi ?

Elle prend un café fumant

Discute deux minutes

Entre deux étrangers

Elle choisit de partir

C’est fini

Il y aura un après.