La vie nacrée

La vie s’ouvre nacrée

Fenêtre azurée

sur un océan splendide

Le ruban de soie bleue

au-dessus de l’eau

est un artisan délicat

de mes intentions

Je suis discrète

pour écrire que j’aime

sur l’eau qui clapote

des crêtes au sonnet

Un trait d’ange

dans la paume de ta main

ramène la tendresse

jusqu’à mon rivage

Il y a des heures

que je compte les jours

des semaines

que je compte les mois

Le temps n’a pas prise

sur mon évanouissement

Tu es magicien

Je crois que nous étions plusieurs

à compter les tours

Beaucoup de gens

suivent nos battements

Je m’entraîne ici

Je ne m’entraîne à rien

Chaque jour ne sait

ce que sera demain

Mais si on me demandait

mon vœux le plus cher

je le dirais

pour qu’on me l’accorde

Je veux me réveiller

si tu veux bien

Je veux me réveiller

chaque jour dans tes bras.