Au-dessus des crêtes

Je parcours, je vis, j’apprends

Sur mon chemin, je deviens Homme

Et quand les armées viennent me chercher

Je leur tends cette rose

Cueillie en son sommet

Sans piquant

A la rosée du jour

Et elles repartent

Me laissent tranquille

Je suis cet esprit d’un enfant poète

J’ai des anges dans mes ailes

Pour nous envoler

Je dessine le contour des nuages

Je demande que l’on m’aime

Je suis un cumulus d’amour

Une douceur sans âge

Un guerrier de tous les temps

Je vis au-dessus des cimes

Là où les oiseaux naissent libres

Où ils embrassent une vue précise

En un ciel infini

Cette sérénité de mon état

Est une passerelle entre deux mondes

De jolis rubans qui s’entrelacent

Comme des rires d’enfants

Et leurs voix …

Je parcours, je vis, j’apprends

Sur mon chemin je deviens Femme

J’ai des yeux pour ta vie et la mienne

Je suis cette ondine dans tes bras

Fleurir ensemble dans mon ruisseau

Au calme de nos torrents de mots

Donne des couleurs à mes joues

Ce cadeau que tu transmets

La confiance en ton cœur

Je le vois entre les crêtes et le ciel

Ce que les autres ne voient pas

C’est qu’il y a la même sérénité tout contre moi

Et des enfants du sourire

Donne-moi ta gentillesse

Et je te donne ma foi

Je me ressource, je me nourris

Ce grand chemin là devant nous

Simple

Donnons-le nous

Protégeons-le

Je crois que le mot manquant ne manque plus

Je crois que le regard des autres ne nous regarde plus

Seulement le tien et le mien

Je suis un être de charme

Tu es un homme d’avenir

Un enfant de ses racines

L’édelweiss dans mes cheveux

Donne à mon visage

Ce rayonnement lumineux

Valentin c’était hier

Et je t’écris cette lettre

Au-dessus des lignes

Là où les points et les accents

Ecrivent une harmonie

Audacieuse …


La comète sur les crêtes

S’est posée avec grâce.