THEMES


Hiver

Entre gris bleu et gris bleuté, cette neige tombe en feux follets : elle est hivernage ; Devant son aspect décidé, de passage dans les rues blanches, hier orage, demain saison des fées, les désirs entassés sortent de la grange ; L’écharpe en premier, douce et provocante, puis l’ensemble en laine, peau de cashmere ;…

Les ailes champêtres caracolent

D’une ardeur blanche qui descend du ciel, un baiser se pose sur une branche. Le jupon en est moelleux et la dentelle auréolée de mystère. Un grand jet de lumière arrive au sommet de la nuit au moment opportun. Agrumes et myrtilles s’entendent pour colorer l’éclat d’un somnifère temps zéro, qui assène un ronflement de…

Est fait d’éclaircie

La pluie enlève les restes de la vie. D’un revers de main, que sur son visage il ruisselle, le vent bat les voilettes, époussette les virgules de ses cils, d’un clignement de paupière, toile le grain d’une tempête sur le front fleuri d’une mer matinale. Il pense à la femme qui culmine, cheminant de ses…

L’instant ourlé

Juste au-dessus du pétale supérieur des lèvres depuis l’estrade qui contemple l’infini tout prêt, -on dirait-, à recevoir l’eau d’une rosée le rêve s’exprime de ses fruits mûrs. Visage d’un premier-né expressif allant de découvertes en découvertes depuis l’élan de son avant-poste céleste en miroir d’un lieu stratégique qui mêle et démêle la spirale des…

Retraite

Une rose s’ourle dans la crypte. A l’entrée de la chapelle un olivier rafraîchit le marbre à l’école de l’ombre. Sur le chambranle d’une fenêtre le qui-vive d’une abeille semble comme endormi en sa chapelle. Dans une salle souterraine un goutte à goutte écorché enchevêtre une rosée matinale. En haut des marches traversées d’une porte…

Cor’esprit

Vous avez mon esprit ;                            mon corps ;                                     mon amour. Et ce n’est pas de la flatterie ; Je vous dis, inconnu, que je vous aime ; en toute simplicité, unis de félicité, raccommodez-moi ; je vous l’ordonne. Voyez ce chemin par la fenêtre, ce paysage qui défile et nous, dans ce compartiments feutrés ;…

Cheminement

Au creux de tes syllabes, j’embrasse ton nom ; un gramophone joue une musique classique en fond ; une suite ; le silence enlacé dans les mots muets. Que reste t-il de l’espoir ? Rien que le papier, qui l’enrubannait. Le premier regard tombe dans un précipice ; j’en tiens pour preuve les abysses de mon…

En Automne

Là où le cœur s’ouvre à la lumière, entrent les moissons de l’été. *** Aux arbres, il reste des bourgeons jeunes ; violets et verts. *** Le soleil descend de ses rayons sur le sol ; il réchauffe tout entier,  fait une confidence ; une vague de paroles d’aujourd’hui. *** C’est l’automne ; pur mois de l’année…

Le baiser

La lisière de nos lèvres se baigne en nos visages. Nous ouvrons pour la première fois nos yeux d’ombre et de lumière. Nous jouons de nos peaux dans le lit de tourbillons que nous ne connaissions pas. En nous abandonnant ainsi, nous nous faisons seuls au monde, et les feuilles, et le vent, et nos…

Je suis…

C’est là que je me suis installée, sur ce banc, non loin de l’arbre et du sentier sinueux. Je regarde devant moi, mains posées sur mes cuisses, mes paumes vers l’intérieur. Glissés dans des mules plates, mes pieds prennent l’air; l’un se prélasse, l’autre se met en recul, concentré. Mon visage est paisible. Le moment…

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.