Siffler dans les rangs, le cigare coincé entre les lèvres, mince je prends trop de ce dessert à […]

Henné chaviré sur mes doigts de thuya

-ma boite de Pandore- …

Suis-je en train de courir sur des chemins de terre ?

A mes oreilles jonglent des boucles dorées, sur des cheveux

de montagne.

Territoire de l’infini des femmes, je caresse dans le Hammam

les mots des anciennes.

Savon noir sur grain de folie, je ris de mes yeux de nuit, aux histoires

improbables.

Je tiens, dans les voix de toute ces princesses, la tonalité

d’une Flûte Nira

Et ce Djembé… serré entre mes jambes

sous les torrents de ma robe

fait danser

l’enfance.

Les étourneaux enjambent, d’une seule volée, des milliers de kilomètres

de passé.

Demain se jette déjà dans les épices de mes pensées et je caresse cette petite tête qui écoute

tel un prince

les chants du ventre

des arbres témoins.

Isabelle Thépin